Type de partenaire: 
Editions

Les éditions SYROS Jeunesse publient depuis plus de 30 ans aussi bien des albums, des romans que des documentaires pour notre plus grand plaisir.

 

Syros, pourquoi ce nom ?
On dit que le nom Syros a été tiré au hasard sur une carte de la Grèce, symbole de la démocratie. Hasard ou pas, l’histoire de Syros, l’île, n’est pas banale… Habitée depuis l’Âge de Bronze (-1800/-700), Syros connut de nombreuses dominations et invasions (phéniciens, perses, romains, vénitiens, ottomans, russes...), alternant périodes prospères et désastreuses jusqu’au XVIIIe siècle. Pendant la Révolution Grecque de 1821, l’île, sous protection française en raison du grand nombre de catholiques qui y habitait, resta neutre mais participa à l’indépendance en devenant un refuge pour tous les grecs qui étaient persécutés par les turcs, pour ceux qui s’étaient révoltés contre leurs oppresseurs, et pour ceux qui avaient échappé aux massacres et avaient quitté leurs terres. Tous ces émigrés construisirent en quelques années la capitale de l’île, Ermoupolis, qui vit son économie et sa culture fleurir rapidement du XIXe siècle au XXe siècle. Durant cette période de grande prospérité, Syros devint le centre commercial et culturel de la Grèce. Aujourd’hui, Syros, capitale des Cyclades, est reconnue pour ses excellents chantiers de construction navale et sa vie culturelle extrêmement riche.



L’hippocampe du logo Syros, pourquoi cet animal ?
L’hippocampe est considéré comme l’une des créatures les plus fascinantes de tout le règne animal. Appelé également cheval marin, l’hippocampe a toujours la tête droite, ce qui lui donne une allure sérieuse, digne et intelligente. Il ressemble étrangement au cavalier d’un jeu d’échec. Il a une queue préhensile comme celle d’un singe, et s’accroche ainsi aux herbes marines. Son squelette est semblable à celui d’un insecte. Sa couleur change en fonction du milieu où il se trouve, comme le caméléon. Il a également l’aptitude à mouvoir chaque œil indépendamment. Un œil peut regarder devant, tandis que l’autre tourne pour regarder derrière… Le plus étrange est que c’est le mâle qui donne naissance aux petits. Il possède une poche ventrale comme le kangourou, dans laquelle la femelle dépose ses œufs… Présent dans toute la mythologie ancienne, l’hippocampe est un élément culturel et de protection (talisman, porte-bonheur, etc.). Il est représenté dans l’art grec dès l’époque mycénienne, et apparaît notamment dans les cortèges des divinités marines : Neptune et Amphitrite, Thétis et les Néréïdes, l’enlèvement d’Europe etc.

 

Pour vous rendre sur le site cliquez sur le lien suivant:
http://www.syros.fr/


Vous disposez de 57 ouvrages de cet éditeur sur le site.