Sophie Noël

Nom :  Noël                     

Prénom :  Sophie                

Date de naissance : Au printemps

Ouvrages de l'auteur sur le site : 3

" Interview :" 

Des livres et vous : "Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture ? Que faisiez-vous avant d’être écrivain ?"

Auteur :     

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé me raconter des histoires. Au début, elles restaient dans ma tête, puis je les ai écrites. Mes lectures (je suis une grande lectrice), en me permettant de rêver aussi, m'ont donné l'envie - le besoin – d'écrire. En tout cas, une chose est sûre, c'est qu'aimer s'évader dans un livre m'a donné l'envie de m'évader dans mes propres histoires.

Pour mes huit ans, ma grand-mère m'a acheté un carnet de pensées. J'ai commencé immédiatement à le noircir, avec des anecdotes, des poèmes, des petites notes sur tout, puis, plus tard, des fictions... J'ai continué, adulte, à tenir un journal. J'ai aussi un petit carnet que j'emporte partout : J'y écris des notes, et des instantanés sur ce que j'observe ou ce qui me vient à l'esprit.

J'ai participé à des concours de poèmes, de nouvelles et de contes. Comme j'ai gagné quelques fois, cela m'a encouragée à continuer.

Mon métier, à l'origine, c'est maîtresse d'école.  Pendant longtemps, j'ai été institutrice de CM2. C'est un métier que j'aime beaucoup, et le contact avec les enfants m'aide à créer les mondes imaginaires de mes romans jeunesse.

Des livres et vous : "Quels genres aimez-vous lire ?"

Auteur : 

Tous les genres. Je lis tout. Toutes les lectures sont complémentaires. Selon mon humeur, la saison, la météo... je vais avoir envie de lire telle chose ou une autre. J'ai fait des études de lettres, alors j'ai lu beaucoup de classiques, mais j'aime tout autant la chick lit, les romans policiers, la Fantasy...

Des livres et vous : "En tant que lecteur, quel roman a marqué votre adolescence ? Quel roman jeunesse conseilleriez-vous aux internautes ?"

Auteur :

Quand j'étais adolescente, il y avait beaucoup moins de choix que maintenant, et je lisais des romans classiques. Le roman qui a marqué mon adolescence, c'est L'assommoir, d’Émile Zola. Aujourd'hui, la littérature pour adolescents est très riche et variée. Alors je me rattrape, et j'en lis régulièrement. Si j'étais adolescente aujourd'hui, je serais marquée par des romans comme Vango, de Timothée de Fombelles ou A la croisée des mondes, de Philip Pullman.    
Le livre que je conseillerais aux internautes, c'est Le seigneur des anneaux, de Tolkien, car c'est un livre culte d'une grande richesse. Mais je leur conseillerais aussi de ne pas négliger les grands classiques, parce qu'il y a des trésors !                                                                                                     

Des livres et vous : "Vos livres sont-ils tous destinés à un public d’adolescents ? Pourquoi vous adresser à ce type de public ?"

Auteur : 

Certains de mes livres sont adressés à des jeunes adolescents. Pour les raisons que j'ai évoquées avant, j'aurais aimé avoir toute cette diversité quand j'avais une quinzaine d'années. Alors je me rattrape peut-être en écrivant pour l'adolescente que j'étais et qui rôde toujours en moi  ;-)                                                              

Des livres et vous : "Quelles difficultés rencontrez-vous dans la rédaction d’un roman ? Combien de temps mettez-vous entre la naissance d’un roman et son point final ?"

Auteur : 

Cela dépend des romans et s'il y a beaucoup de recherches à faire. En moyenne, je mets six mois pour finaliser mon travail. Je me relis beaucoup, parfois je barre des passages entiers qui ne me correspondent plus. Et puis il m'arrive de les remettre. Je cherche les mots, les synonymes, les noms propres... Écrire, c'est tout un travail.

Des livres et vous : "Où et quand écrivez-vous généralement ?"

Auteur : 

Avant, j'écrivais le soir. Mais maintenant, j'aime bien écrire la journée quand il n'y a personne dans la maison : Je m'enferme dans mon bureau sous les toits, avec mon chat, et là, je goûte le silence et le calme. C'est un lieu serein qui favorise ma concentration. Cela dit, si je suis bien rentrée dans mon roman, je peux écrire n'importe où.

Des livres et vous : "Comment vous sentez-vous lors de la publication d’un livre ?"

Auteur : 

Comme une petite fille qui vient de recevoir un beau cadeau. Un livre qui sort, c'est toujours un moment d'émotion, mais la plupart du temps, je n'arrive pas à me dire qu'il est de moi ! Souvent, ce que je fais, pour me le réapproprier, c'est de le relire dans cette forme si agréable qu'est la version papier.

Des livres et vous : "Des infos sur votre prochain roman ?"

Auteur : 

Je suis très sensible à la différence, au respect, à la solidarité, à la défense de l'environnement et des animaux. J'essaie d'écrire des romans en rapport avec mes convictions, et qui ont une visée pédagogique, qui aident les enfants à grandir. Si on peut allier apprentissages et plaisir de lire, quel bonheur !
J'ai donc en cours deux romans sur des thèmes forts, et je travaille également sur le Tome 3 de Mahaut du Fargis (le tome 2, L'armée des rats, vient de sortir).

 

"Tribune libre :"

Lire et écrire sont pour moi des plaisirs qui m'enrichissent et aiguisent mes émotions. Ce que j'en retire sculpte ma vie, me donne à voir ce qui aurait pu être dans une douce nostalgie, fait resurgir des mondes enfouis au plus profond de moi. D'un côté de la plume ou de l'autre, j'y vois le même bonheur, celui de laisser aller mon imagination et ma créativité où mon inconscient et ma mémoire veulent bien me mener.