QUEYSSI Laurent

Nom : QUEYSSI                  

Prénom :  Laurent                 

Date de naissance : 1975

Ouvrages de l'auteur sur le site : 2

" Interview :" 

Des livres et vous : "Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture ? Que faisiez-vous avant d’être écrivain ?"

Auteur :  Je n’ai jamais « décidé » qu’un jour je serai écrivain. J’ai toujours aimé raconter des histoires et graviter autour des livres. Etudes de lettres, travail dans une bibliothèque puis critique de bande dessinée, c’est assez naturellement que je me suis retrouvé à publier, d’abord des nouvelles de science-fiction puis des romans et des bandes dessinées. 

 

Des livres et vous : "Quels genres aimez-vous lire ?"

Auteur : Même si j’adore les littératures dites de « genre » (polar, SF, fantastique), je prends plaisir à changer justement et je peux passer d’un roman de Nabokov ou de Flaubert à un texte de Pynchon, de George Pelecanos ou Gregory Benford. Je m’ennuie vite, j’ai besoin de changement, et les livres offrent tout cela. 

Par ailleurs je lis aussi beaucoup d’essais et énormément de bandes dessinées et de revues. 

 

Des livres et vous : "En tant que lecteur, quel roman a marqué votre adolescence ? Quel roman jeunesse conseilleriez-vous aux internautes ?"

Auteur : Il y en a eu plusieurs. Les grands classiques de Verne et Wells puis sans doute Niourk qui m’a fait découvrir une science-fiction plus moderne. Avant le grand choc avec Les enfants d’Icare d’Arthur C. Clarke et Ubik de Philip K. Dick, le livre qui a sans doute changé ma vie.                                                                                 

                             

Des livres et vous : "Vos livres sont-ils tous destinés à un public d’adolescents ? Pourquoi vous adresser à ce type de public ?"

Auteur : Je n’écris pas uniquement pour la « jeunesse ». J’ai publié un roman et des nouvelles plus adultes et mes bandes dessinées sont tout public. Je n’ai pas l’impression d’écrire différemment lorsqu’il s’agit d’ouvrages qui seront publiés en jeunesse. Les thématiques sont les mêmes et l’écriture doit correspondre à l’histoire racontée : très punchy dans le cadre des thrillers chez Rageot par exemple. 

Mais ce qu’il y a d’agréable en travaillant pour le secteur jeunesse, c’est les rapports aux lecteurs. Les jeunes lecteurs semblent plus nombreux et plus enthousiastes. Et ça fait réellement plaisir. 

Des livres et vous : "Quelles difficultés rencontrez-vous dans la rédaction d’un roman ? Combien de temps mettez-vous entre la naissance d’un roman et son point final ?"

Auteur : J’hésite entre répondre « pas de difficultés particulière » et « chaque phrase est un supplice ». C’est un peu des deux. Et le temps dépend de ce que je fais en même temps. Je ne suis pas très rapide et je dois donc travailler sur d’autres projets en même temps pour vivre. 

 

Des livres et vous : "Où et quand écrivez-vous généralement ?"

Auteur : J’écris chez moi et dans l’atelier que je partage avec des camarades en essayant d’avoir des horaires de travail « normaux » pour ne pas empiéter sur la vie de famille. Mais parfois les horaires et les lieux changent. 

 

Des livres et vous : "Comment vous sentez-vous lors de la publication d’un livre ?"

Auteur : Détaché. Le travail est en général fini depuis longtemps et on ne se rend compte de rien.  Si les critiques sont mauvaises, peut-être, mais sinon… Non, je ne suis pas trop stressé par rapport à ça. J’ai fait de mon mieux. Aux lecteurs de s’emparer du livre. 

 

Des livres et vous : "Des infos sur votre prochain roman ?"

Auteur : Ah, je viens justement de parler d’un nouveau projet avec mon directeur de collection chez Rageot, ce matin. Je n’ai encore pas écrit la moindre ligne, mais ce que j’ai en tête risque d’être… surprenant !