Marin LEDUN

Nom :  LEDUN

Prénom :  Marin

Date de naissance :    1975

Ouvrages de l'auteur sur le site : 2

" Interview :" 

Des livres et vous : "Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture ? Que faisiez-vous avant d’être écrivain ?"

Auteur :  - J’écrivais essentiellement des lettres d’amour. Passé un certain nombre de pages, certaines lettres peuvent devenir des livres. Voilà comment j’en suis venu au roman.

 

Des livres et vous : "Quels genres aimez-vous lire ?"

Auteur : - Il n’y a pas vraiment de « genres » ni de catégories dans ma bibliothèque. Je lis à peu près de tout, à part la fantasy qui m’ennuie prodigieusement : polar, presse, essais, poésie, roman noir, thriller, science-fiction, fantastique.

 

Des livres et vous : "En tant que lecteur, quel roman a marqué votre adolescence ? Quel roman jeunesse conseilleriez-vous aux internautes ?"

Auteur : -   Il y a eu Les cascadeurs du temps, un roman jeunesse écrit par Christian Grenier que l’on m’a offert quand j’avais sept ou huit ans, mais je crois que le roman qui m’a le plus marqué dans ma prime adolescence est La stratégie Ender d’Orson Scott Card, qui peut se lire à partir de 12-13 ans, un texte éblouissant sur la tolérance, la peur de l’autre et la manipulation, en plus d’être un formidable livre à suspense.

                             

Des livres et vous : "Vos livres sont-ils tous destinés à un public d’adolescents ? Pourquoi vous adresser à ce type de public ?"

Auteur : : - J’écris d’abord pour les adultes, à l’exception d’Interception qui est dès le départ un roman pour adolescents, même si la plupart de mes romans peuvent être lus par des adolescents, je pense.

 

Des livres et vous : "Quelles difficultés rencontrez-vous dans la rédaction d’un roman ? Combien de temps mettez-vous entre la naissance d’un roman et son point final ?"

Auteur : - Ma principale difficulté, c’est le temps. Gérer l’impatience, gérer le temps autre que l’écriture, gérer la vie en dehors de l’écriture. Quand je suis plongé dans un roman, j’aimerais pouvoir m’y consacrer 24h sur 24 ; malheureusement, c’est impossible et l’écriture s’inscrit donc sur du long terme. En ce qui me concerne, c’est entre six mois et deux ans de travail sur chaque texte (plutôt deux ans, d’ailleurs).

 

Des livres et vous : "Où et quand écrivez-vous généralement ?"

Auteur : - J’écris uniquement chez moi, sur un bureau en pin que j’ai fabriqué, entre 8h et 18h, la semaine, plus rarement le week-end ; je prends des notes partout et tout le temps sur des bouts de papiers.

 

Des livres et vous : "Comment vous sentez-vous lors de la publication d’un livre ?"

Auteur : - Fébrile… et déjà concentré sur le roman suivant qui, en général, est en cours d’écriture, voire presque terminé.

 

Des livres et vous : "Des infos sur votre prochain roman ?"

Auteur : - Mon prochain est un roman noir pour adultes qui se déroule autour d’un axe vertical constitué par la Nationale 10, qui relie Bordeaux et le Pays Basque. Il y sera question de disparition, de torture, de plages de sable et de tempête Klaus.