Marie-Aude MURAIL

Nom : MURAIL

Prénom : Marie-Aude

Date de naissance : 6 mai 1954

Ouvrages de l'auteur sur le site : 7

" Interview :" 

Des livres et vous : "Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture ? Que faisiez-vous avant d’être écrivain ?"

Auteur :  - Tout le monde écrit chez moi, père, mère, frère, sœur, ce n’est même pas original. Avant d’être écrivain, j’étais une petite fille… qui écrivait.

 

Des livres et vous : "Quels genres aimez-vous lire ?"

Auteur : - Des journaux, du théâtre, de la poésie, des romans policiers, des bandes dessinées, des ouvrages de sociologie, d’économie, de philosophie, des classiques et de la littérature de jeunesse, est-ce que j’en oublie ?

 

Des livres et vous : "En tant que lecteur, quel roman a marqué votre adolescence ? Quel roman jeunesse conseilleriez-vous aux internautes ?"

Auteur : - J’ai su en lisant Dickens pourquoi je lisais, et pourquoi j’écrirais. Lire est une rencontre et c’est pourquoi je ne donne généralement aucun conseil de lecture.                                                                                  

                             

Des livres et vous : "Vos livres sont-ils tous destinés à un public d’adolescents ? Pourquoi vous adresser à ce type de public ?"

Auteur : - Je m’aperçois que je suis de plus en plus souvent lue en famille. Et c’est ainsi que je conçois la littérature de jeunesse, comme un dialogue entre les générations.

 

Des livres et vous : "Quelles difficultés rencontrez-vous dans la rédaction d’un roman ? Combien de temps mettez-vous entre la naissance d’un roman et son point final ?"

Auteur : - Le temps d’écriture varie de trois jours à huit mois selon la taille du texte, mais ce n’est pas le temps le plus important. Comme le dit le romancier Mathieu Lindon: « écrire, c’est gérer ces milliers d’heures on n’écrit pas. »

 

Des livres et vous : "Où et quand écrivez-vous généralement ?"

Auteur : - Je n’ai pas d’horaire, je travaille chez moi. Je dicte mes romans et mes mails à un appareil à reconnaissance vocale qui s’appelle Dragon de son petit nom, à qui je dis alternativement : «au travail » et « au repos». Il est à peu près bien dressé mais il ne comprend pas l’anglais et quand j’ai voulu lui parler de mon héros Kenneth Ashley, la première fois il a écrit : canette desséchée. C’est donc un compagnon assez distrayant…

 

Des livres et vous : "Comment vous sentez-vous lors de la publication d’un livre ?"

Auteur :  - J’en ai un qui sort ces jours-ci et qui s’appelle 3000 façons de dire je t’aime. Mon mari surveille tout ce qui se dit à son propos, notamment sur Internet. De temps en temps, j’y jette un coup d’œil. Comme les critiques sont bonnes, je digère mieux.

 

Des livres et vous : "Des infos sur votre prochain roman ?"

Auteur : - Je ne suis pas sûre que ce sera un roman, je ne suis pas sûre que ce sera pour la jeunesse, je ne suis pas sûre que ce sera… Une seule chose est sûre : j’écris.