Hervé MESTRON

Nom : MESTRON

Prénom : Hervé

Date de naissance : 6 septembre 1963

Ouvrages de l'auteur sur le site : 2

" Interview :" 

Des livres et vous : "Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture ? Que faisiez-vous avant d’être écrivain ?"

Auteur :     - Ce sont les livres et la musique qui m’ont amené  à l’écriture. Ça s’est imposé à moi, de façon physique. Ma voix intérieure fonctionnait bien et j’apprends chaque jour à la transcrire. Parce qu’elle  est comme toutes les voix, unique, avec sa petite musique qui ne demande qu’à sortir. Autant j’ai des blocages avec la parole, autant je me sens libre avec l’écrit. 

Avant, j’étais musicien classique, altiste. J’ai fait le conservatoire puis j’ai commencé le métier. Le monde de la musique ne s’est pas mis en deuil quand j’ai arrêté. Mais j’ai gardé de ces longues années d’apprentissage un certain sens du travail et du rythme.

 

Des livres et vous : "Quels genres aimez-vous lire ?"

Auteur : - Aujourd’hui, je lis de moins en moins de romans. Plutôt des essais, des travaux de chercheurs, des ouvrages de psychologie ou de société. Des choses qui me donnent parfois de la matière pour mon travail. Mais je continue quand même de lire des romans noirs.

 

Des livres et vous : "En tant que lecteur, quel roman a marqué votre adolescence ? Quel roman jeunesse conseilleriez-vous aux internautes ?"

Auteur : -  En sixième, j’ai découvert Simenon. Cela a marqué le début de ma passion pour le polar et le roman noir. Sinon, il y avait la bibliothèque verte, avec les six compagnons, Jules Vernes, Dickens. À partir de la seconde, j’ai lu plein de livres au hasard que je choisissais en fonction de la couverture. J’avais la chance d’avoir assez d’argent de poche pour m’acheter des livres et je passais régulièrement à la librairie située en face du lycée Camille Vernet, à Valence. J’ai eu ma période russe, (Dostoievski, Tolstoï, Tourgueniev), allemande (Böll, Thomas Mann, Sweig…), italienne (Calvino). Puis j’ai découvert Frédéric Dard, alias San Antonio, et c’est là que l’envie d’écrire est née en moi.    

Comme conseil de lecture, je vous propose mes livres, ce sera toujours mieux que de ne pas lire du tout.

                             

Des livres et vous : "Vos livres sont-ils tous destinés à un public d’adolescents ? Pourquoi vous adresser à ce type de public ?"

Auteur : - Pour dire la vérité, quand j’ai commencé à écrire, j’ignorais tout de la littérature jeunesse. J’écrivais donc pour les adultes. Puis un jour j’ai pondu un texte où le narrateur avait douze ans. Mon éditeur m’a dit : « c’est un truc pour les mômes, tu devrais l’envoyer à un éditeur jeunesse. » Il s’agissait de La peur au ventre, publié en souris noire, chez Syros, en 1999.

J’avais pris tellement de plaisir avec ce personnage pré-ado que j’ai continué dans la lancée. Mes livres ont tout de suite reçu un bon accueil. Voilà, mais au départ, ce n’était pas du tout prémédité. J’explique souvent que c’est la littérature jeunesse qui m’a choisi, et non l’inverse.

Pourquoi s’adresser à un public de jeunes ? Je ne sais pas trop, c’est très naturel chez moi. C’est un univers plein de ressources.

 

Des livres et vous : "Quelles difficultés rencontrez-vous dans la rédaction d’un roman ? Combien de temps mettez-vous entre la naissance d’un roman et son point final ?"

Auteur : - La rédaction du roman est peut-être la phase de travail la plus agréable dans l’élaboration d’un livre. Le plus dur, c’est avant. Toute la gestation qui progresse en dents de scie, de façon mystérieuse. C’est là que se construit en substance le roman, où les grands axes se dessinent et s’affirment. Certains livres peuvent s’écrire rapidement, d’autres mettent un temps fou à se construire, c’est différent  pour chacun. En tous cas, il n’y a pas de règle. La fourchette se situe pour moi entre 1 mois et dix ans.

 

Des livres et vous : "Où et quand écrivez-vous généralement ?"

Auteur : - J’écris dans mon bureau et quand je suis en voyage je me trouve toujours un petit coin pour être tranquille. J’aime bien travailler le matin et en fin d’après midi, parfois la nuit aussi. Je me laisse porter par l’envie.

 

Des livres et vous : "Comment vous sentez-vous lors de la publication d’un livre ?"

Auteur : - La publication est toujours un moment joyeux. Je me dis ça y est, ça va cartonner, à moi la Jaguar et la villa avec piscine… J’attends toujours la Jaguar et j’ai fini par remplacer  la piscine par une douche.

 

Des livres et vous : "Des infos sur votre prochain roman ?"

Auteur : - Chez Oskar, le premier tome des « Enquêtes de Sam ». « GUITARE MANOUCHE », qui sortira en juin 2013. Puis chez Syros en janvier 2014 : « Les miracles de la jalousie ».