Condamnée à écrire

Auteur : 
Sylvie Baussier et Pascale Perrier
Editions : 
Oskar
 
Lecture: 
Moyen
Notre avis : 
3
Vote des lecteurs : 
3
Registre : 
Commentaire: 
Emma, 14 ans, est passée en jugement pour avoir battu une élève de son collège. Le juge pour enfant la condamne à une peine d'écriture. Elle sera suivie par un éducateur qui devra l'amener à se raconter. J'ai apprécié ce roman peut-être parce que la narratrice n'est autre qu'Emma ce qui rend le récit vivant et permet d'oublier le manque de réalisme de l'histoire. Il en faut peu en effet pour que la jeune fille se libère de la violence et du mal-être qui l'ont conduite à "péter les plombs" comme elle le dit elle-même. Ah! si la vie était si simple et la délinquance si facile à enrayer! (Commentaire proposé par Mme Duchamp)

Caractéristiques techniques: 

Nbr de pages : 192
Prix : EUR 12,95
Reliure : Broché
Editeur : OSKAR (2012)
Publié le : 2012-06-01
Auteur : Sylvie Baussier, Pascale Perrier
ASIN : 2350009084
ISBN : 9782350009087

Commentaires

Agathe Levy
3
Bon livre bien que certains personnages auraient pu avoir un rôle plus important comme par exemple la mère d'Emma que je trouve trop effacée bien que cela tende à montrer l'abandon de la jeune fille. D'ailleurs je trouve cet élément assez dérangeant dans le livre. La mère est absente, se noyant dans le travail pour oublier son mari et ses enfants qui partent en vrille (j'imagine), le père est en prison, le frère est parti dans un pays étranger, chez les grands parents paternels qui aident mais pas trop quand même, les autres grands parents ont reniés leur fille, etc... Tout est fait pour qu'elle se sente abandonnée ce que je pense être un peu trop. Ensuite il y a le fait que, comme son père est en prison, les juges veulent envoyer Emma en prison, comme si c'était sa destinée. Le personnage d'Emma est intéressant. Je pense que son agressivité est due au fait qu'elle a peur qu'en renouant des liens, elle ne rejoue le processus de l'abandon. J'ai vu sa réticence à créer des liens affectifs comme une façon de se prévenir de la douleur qu'elle a déjà vécue avec sa famille. Bon livre, simple à lire (pas de doutes là-dessus), même si je trouve dommage qu'il soit proposé à Gr'Aisne de Critiques (peut être un peu trop bons-sentiments, tout-est-bien-qui-finit-bien...), personnages sympathiques, intéressants même si certains auraient mérités d'être développés un peu plus à mon avis.

Ajouter un commentaire