Bertrand PUARD

Nom : PUARD

Prénom : Bertrand

Date de naissance : 07/11/77

Ouvrages de l'auteur sur le site : 1

" Interview :" 

Des livres et vous : "Qu’est-ce qui vous a amené à l’écriture ? Que faisiez-vous avant d’être écrivain ?"

Auteur :     

La lecture et le cinéma m’ont amené à l’écriture. Les mondes de l’imaginaire. L’envie de passer de l’autre côté du livre. Avant d’être écrivain j’étais lecteur et spectateur. Et je le suis resté d’ailleurs !

Des livres et vous : "Quels genres aimez-vous lire ?"

Auteur : 

Absolument tout, sans la moindre distinction. J’étais et je reste un lecteur boulimique. J’aime tous les genres, et c’est un peu pareil pour ma pratique du cinéma. Je vais voir un film pour l’histoire qu’il raconte, en espérant qu’il va me parler, qu’il va me secouer. Je n’aime pas trop, du reste, cette notion de genre.

Des livres et vous : "En tant que lecteur, quel roman a marqué votre adolescence ? Quel roman jeunesse conseilleriez-vous aux internautes ?"

Auteur :

Le Comte de Monte-Cristo de Dumas, les Effacés lui doivent beaucoup. Et puis Daddy, de Loup Durand, un chef d’œuvre sur le thème de l’enfant précoce. Un roman méconnu, plus édité à ce jour, qui m’avait profondément marqué à douze ans, et que je relis au moins une fois par an.                                                                                                        

Des livres et vous : "Vos livres sont-ils tous destinés à un public d’adolescents ? Pourquoi vous adresser à ce type de public ?"

Auteur : 

Ils sont destinés à tous les publics depuis les adolescents jusqu’aux grands-parents qui chipent le livre et m’écrivent des mails ensuite pour le dire qu’ils ont autant apprécié que leurs petits-enfants ! Il y a une certaine noblesse à écrire pour les adolescents, à l’âge où tout est encore possible, où le jugement, la conscience politique se forment… Les révolutions sont toujours venues de la jeunesse.

Des livres et vous : "Quelles difficultés rencontrez-vous dans la rédaction d’un roman ? Combien de temps mettez-vous entre la naissance d’un roman et son point final ?"

Auteur : 

J’observe, pour les Effacés, une très longue période de documentation sur chaque volume pour être au plus près de la réalité. Puis la conception romanesque du livre me demande beaucoup de temps car c’est un vrai mécanisme d’horlogerie, et à deux niveaux : celui de chaque tome, et celui de la série toute entière. Après, pour l’écriture, je m’y consacre pendant deux semaines, environ vingt heures par jour, un véritable marathon pour le premier jet qui me laisse groggy. Mais je crois que le rythme de la série nécessite ce rythme d’écriture que je n’avais jamais expérimenté jusque-là.

Des livres et vous : "Où et quand écrivez-vous généralement ?"

Auteur : 

Toute la journée, avec quelques petites pauses, chez moi, dans mon salon. Mais j’ai une prédilection pour la nuit, son silence, le fait de savoir que tout le monde dort (ou presque) autour de vous et que votre cerveau turbine !

Des livres et vous : "Comment vous sentez-vous lors de la publication d’un livre ?"

Auteur : 

Serein, car il est le livre que j’ai voulu écrire et proposer au lecteur. Sinon, je ne le publie pas. Les regrets viennent (parfois) après.

Des livres et vous : "Des infos sur votre prochain roman ?"

Auteur : 

Il s’agira de clôturer la série des Effacés, ou tout du moins le premier cycle avec l’opération 6 « Station Dumas » qui révèlera les derniers secrets de Mandragore et permettra aux lecteur de se plonger dans le monde du cinéma. J’ai hâte de le donner à lire à mes lecteurs car ce fut une écriture très émouvante, la fin de deux années de ma vie de création pure et continuelle… Une fin mais aussi un nouveau départ… Mais je préfère m’arrêter là !